Dossard_2015

Tour_Eiffel

 

 

Cette année, l’idée était de faire le Grand Chelem, à savoir avoir parcouru les 3 distances des epreuves de l’Eco Trail sur les 3 dernières éditions… et également de préparer une saison de Trail assez dense  … en tout cas la pyus dense depuis mes début !!!

Me voilà donc inscrit sur le 50km sur, d’après de nombreux coureurs,  le parcours le plus sympa. Petite déception : je n’aurai pas le droit à la montée du 1er  étage de la Tour Eiffel, réservée aux participants du 80km

Vendredi 20 Mars. Je suis en vacances. Je vais donc tranquillement au Salon de la Randonnée pour récupérer mon dossard…et visiter le salon. Sur le retour, je m’arrête chez Endurance Shop à Vincennes pour acheter des flask souple : le bruit de la poche à eau m’insupporte !!!

Après un dernier petit footing de 7km, pour rappeler aux jambes qu’il va falloir qu’elles gambadent le lendemain, la soirée est réservée à la préparation des affaires et surtout du sac et du matos obligatoire, à savoir

  •  Réserve d’eau d’1.5 litres. Ce sujet fait débat et le fera jusqu’aux lendemain de l’arrivée. Pour ma part, j’au décidé de partir avec 1.45 l’(damned) réparti ainsi :  1 flask de 500ml et une de 250 ml dans les poches avant, 1 flask de 200 ml à la main et une autre de 500ml dans le sac… pour faire le volume
  •  Couverture de survie
  •  Un téléphone portable, chargé
  •  Pièce d’identité
  •  Réserve alimentaire
  •  Un gobelet qui, contrairement aux autres années ne servira pratiquement pas puisqu’il y en avait aux ravitaillements… dommage, l’idée de base était très bonne…

 Samedi 21 Mars : débout 06 !!! 06h30 départ et arrivée sur le Champs de Mars vers 07h15. Ca caille (2°C) !!!! Je me dirige assez tôt vers le Metro et la gare Montparnasse pour me rendre sur la ligne de départ, dans le Parc des Jardins du Château de Versaille. Y’a pire comme environnement pour une course !!!

 

 

Escalier_Metro

 

Versailles

 

J’arrive parmi les 1er, vers 09h00. Café, Quatre-Quart, Café… Pipi… J’entre peu à peu dans le truc et commence à définir une stratégie… il était temps   => Partir dans la 1ère vague, tenir un bon rythme sur les 1ers km roulants, gérer dans la partie avec le plus fort dénivelé et tenter de relancer l’allure une fois arrivé sur les quais de Seine… L’objectif est de sortir d’une zone de confort dans laquelle j’ai tendance à rentrer sur des distances longues. Mon entraînement du début de l’année a été fait dans ce sens…

10h15 : je finis de me préparer, pose mon sac de rechange à la consigne et me mets à l’abris d’une tente pour ne pas prendre froid.

10h20 : je me dirige vers la zone de départ. Les places vont être chères dans la 1ère vague !!! Ca bouscule un peu mais j’y parviens…

10h35 : les favoris arrivent sur la ligne de départ. Le speaker a le nez fin : il interview les 2 futurs vainqueurs !!!

10h45 : Le départ est donné !! Enfin !!! C’est parti

Nous commençons par un tour du Grand Canal, ce qui a pour effet d’étirer tout de suite le peloton...bonne idée avant de pénétrer dans la forêt sur des single…

 Je suis sur un rythme assez élevé (4’45-4’50) mais les jambes répondent bien alors je continue… jusqu’à une envie de pisser… c’est chose faire au km2 !!! Je recolle ensuite à mon petit groupe.

Moi3

 

 Km5 : nous pénétrons dans la forêt par une petite piste. Je recolle à 2 gars déjà vu au début puis reste un peu avec eux, jusqu’à une seconde envie de pisser… c’est de nouveau chose faite au km11…

 Du coup, je perds le contact avec mon petit groupe. Je les apercevrai régulièrement mais sans jamais revenir… tant pis

 Les premières bosses se passent sans problème, en courant même. Les relance en haut des bosses se passent également très bien, et ça, j’en suis très content !!! Mais attention, c’est sur cette partie, entre les km8 et 28 que l’on va  prendre l’essentiel du dénivelé. Il faut donc veiller à ne pas se griller

 Justement… au km22-23, je prends un premier (tout petit) tir… que j’arrive quand même à bien tamponner par un gel et surtout un sursaut d’humilité me fait ralentir un peu la cadence…

 Le ravitaillement de Chaville arrive au bout de 2h27. Ca va, pas de douleur dans les jambes, ni dans la tête. Nickel !!

 Je remplis mes flask, attrape quelques morceaux de saucissons et de fromage et repart au bout de 4’…

 La départ fait un peu mal aux jambes : une grande et belle descente vers Ville d’Avray puis… une belle montée par des escaliers puis dans la forêt… Ca calme…

 Après un nouvel arrêt pipi au km 30, je prends un second tir, un peu plus important que le 1er…  Mais je suis encore bien mentalement et je gère… De toute façon, j’avais décidé de ne pas me mettre dans le rouge entre les 2 ravito…

 

Moi5Ca grimpe un peu quand même à Paris !!!!

Vers le Km35, nous entons dans le Parc du Domaine de St Cloud et arrive alors le  2ème ravitaillement.

Comme pour le 1er, je remplis mes flask, mange un peu sur place puis en repartant, au bout de 5 petites minutes. 

Après un  longue descente de 2km, nous arrivons sur les bords de Seine, au niveau de la N118… et nous attaquons la partie la moins chouette du parcours… il y a des travaux et nous passons au bord de la route… pas cool… il faudrait que les organisateurs pensent à faire quelques choses pour cette partie (pas très longue de 2-3 km) car ils risquent de perdre du monde…

 Malgré cela, la Tour Eiffel se rapproche lentement, très lentement, en passsant par l’Île St Germain, le Quai André Citröen et l’Île aux Cygnes… Côté course, je n’arrive pas à relancer comme je le voulais au départ mais je maintien malgré tout les 05’35-5’45 du km, donc pas trop mal quand même…

 

Moi2

 

Après les dernières marches du Pont d’Iena, je passe (enfin ou déjà…) sur la ligne d’arrivée dans le temps respectable de 04h47 et surtout, cerise sur la gâteau complètement inattendue, à une honorable 174ème place sur 1611 partants et 1547 arrivants !!! Content de lui le gars !!!

 

 

 

 

 

 

Diplome

TShirt_2

TShirt_1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Place maintenant à la récupération… et aux prochains objectifc : les 110km du Trail Yonne début mai,avec mon pote Bruno du Team Cycliste Bussy et surtout la TDS fin août..

 

A bientôt !!!

 

Trilogie_Dossard